saveurcocoJiri et Pôlka habitent une modeste maison faite de bois et de terre dans un pays chaud et aride. Les 2 amis, assoiffés, passent leur temps sur le toit à observer le ciel, espérant l’arrivée de nuages. Mais un beau jour, lassés d’attendre, ils décident de partir pour aller là où il pleut. Armée d’une cithare, pour la cigogne, et d’une ombrelle, pour le renard, ils s’en vont donc droit devant eux ! Leur quête à travers le désert les mettra sur le chemin de rencontres aussi inattendues que surprenantes…

Depuis ses débuts chez l’éditeur suisse Paquet, Renaud Dillies a su créer et développer un univers aussi personnel qu’atypique, souvent très poétique, faisant la part belle à l’aventure, à l’amour, à l’amitié. C’est exactement ce que l’on retrouve dans « Saveur Coco », récit drôle et parfois loufoque (il y a des mirages dans le désert, on le sait bien…) qui voit notre cigogne cultivée, bavarde et un brin gaffeuse et notre renard candide philosopher au gré de leurs rencontres –un cirque planté au beau milieu des dunes, un poisson-taxi qui les prend sur son dos, un chien policier zélé qui leur demande ce qu’ils font « las » ou un escargot à qui ils veulent serrer la main…La magie en moins.

Car si « Saveur Coco » est un bon récit, très agréable à lire, avec son humour absurde et sa façon de jouer avec les mots, et un dessin de Dillies, volontiers tendre et naïf, aussi réussi qu’à l’accoutumée, c’est juste qu’il est clairement un ton en dessous de ses prédécesseurs. On ne retrouve pas ici le supplément d’âme qui faisait par exemple d’ »Abélard » (diptyque réalisé en collaboration avec Hautière et sorti il y a quelques mois chez Dargaud) un petit chef d’œuvre de poésie et d’émotion. A sa décharge, il faut convenir que l’auteur avait placé la barre très haute…

(Récit complet – Dargaud)