Tout ! Tout Bastärd est rassemblé sur les trois cd’s que contient ce coffret soigné intitulé « The Acoustic Machine », à part les morceaux enregistrés avec Yann Tiersen. Et ce tout est intelligemment organisé de façon chronologique, ce qui permet d’appréhender la trajectoire et la progression de ce groupe et d’apprécier le côté précurseur et novateur de leur musique. Partis d’un noise hardcore lourd et virulent hérité des Deity Guns, les Bastärd se sont ensuite ingéniés à faire évoluer leur musique, en la dégraissant, en l’ouvrant à d’autres instruments, à d’autres influences, en s’autorisant à expérimenter, en permettant à des invités de donner leur vision de cette musique, en confiant leurs morceaux pour qu’ils soient remixer, sans jamais renier leurs origines. Mais en essayant de les transcender pour amener leur musique vers le beau et vers le chef-d’œuvre « Radiant, Discharged, Crossed Off », ultime témoignage du groupe enregistré en septembre 1996. Complètement incontournable tant il fait figure de clé de voûte pour la musique indépendante française. Complètement inclassable tant il est à la confluence d’influences, de sons, d’atmosphères différentes. Du post-rock avant l’heure. Un post-rock qui n’oublie pas le rock. Un post-rock à la Bastärd comme on a souvent pu le lire dans les chroniques d’autres albums….

(Album / Ici d’ailleurs)