Après 6 ans d’absence, la famille Adams du rock’n’roll revient sur le devant de la scène avec un nouvel album aussi binaire et primaire qu’autrefois. Attention tout de même, ne vous méprenez pas, il n’y a pas de quoi s’emballer non plus. C’est, certes, avec une joie non dissimulée que nous retrouvons la voix inimitable de Lux Interior et la guitare jouissive de Poison Ivy, mais les Cramps de « Human Fly », Les Cramps qui ont construit le mythe du rock’n’roll punk ont bel et bien disparu depuis longtemps. Peut-être depuis le départ de Brian Gregory, la deuxième guitare des premiers albums ? Et l’arrivée du bassiste Chopper Franklin ne fait qu’attiser cette affirmation : si la présence d’une basse dans un tel groupe est particulièrement superflue, le jeu du nouveau venu ne fait qu’ensevelir la sauvagerie de ses compères. Nous n’avions pas besoin d’une basse aussi peu inventive pour apprécier les nouvelles compositions des manitous du rock crado ! Difficile avec ça de se concentrer sur cette guitare succulente ! Car le jeu de Poison Ivy n’a pas changé. Du Blues au vieux Rock’n’Roll, la miss donne toute la couleur des Cramps. Cette nonchalance provocante qui transforme le classicisme de ses riffs en manifeste punk, cette reverb maîtrisée à l’extrême sans pour autant tomber dans le rockabilly réactionnaire, cette classe poisseuse, bref l’esprit des Cramps. Il en va de même pour la voix magique de Lux Interior que tant aimerait reproduire. Les années passent, mais l’homme se lâche toujours autant… Et sa voix tient le coup à merveille. Il y a bien quelques fausses notes (la reprise de « Taboo »), mais l’humour de ses délires fait tout passer. Comment résister à « Elvis Fucking Christ! » ? Lux Interior est le seul à en faire tant sans lasser. Le seul à jouer ses fameux solos rythmiques de voix. Bref, les compositions n’ont pas toujours le génie d’antan mais rien que pour le plaisir d’entendre à nouveau le jeu de guitare de Poison Ivy et la voix de Lux Interior, cet album mérite votre intérêt. Mais ne comptez pas trouver là un remplaçant à « Human Fly ».

(Album / Vengeance)