voyage_au_JaponPour rappel (on avait déjà chroniqué le tome 1…), Remi Maynègre et Sandrine Garcia, travaillant tous deux dans le dessin et l’infographie, sont partis en voyage de noces au Japon en 2008. Histoire de vivre les choses différemment, et peut-être aussi pour vraiment les partager, ils ont eu l’idée de raconter leur expérience sous forme de carnet de bord dessiné dans « Voyage au Japon ».

Dans ce tome 2, le couple quitte Tokyo à bord d’un train pour se rendre à la campagne (dans les montagnes autour de Kyoto, pour ceux qui aiment la précision géographique), à Koyasan, haut lieu spirituel et historique du pays puisque c’est là qu’un jeune moine du nom de Kukai fonda (au début du IXe siècle) sa propre école religieuse, le Shingon, qui allait ensuite devenir une branche du bouddhisme dont les préceptes sont aujourd’hui suivis par 12 millions de fidèles de par le monde. L’endroit est superbe : une gigantesque forêt sombre, luxuriante et mystique parsemée de 120 temples, tous plus intéressants les uns que les autres (on peut citer le « Stupa de l’ouest », pagode érigée en 887, qui tire son charme de son ancienneté ou « La grande porte », impressionnant ensemble peint en rouge haut de 25 mètres), et de tombes (le lieu est en fait le plus grand cimetière du Japon et empereurs et personnages ayant compté dans l’histoire du pays y ont tous leur stèle). Une sorte d’Angkor japonais où c’est un plaisir de se perdre en prenant l’un des multiples chemins ou sentiers menant souvent à un petit joyau architectural caché. Un lieu qu’il doit être passionnant de découvrir et qui est ici sublimé par les superbes aquarelles de Maynègre ! Sincèrement, une fois ce second tome refermé, on n’a qu’une envie : partir visiter le Japon !

Un récit de voyage en tout cas toujours aussi sympa à suivre. Probablement parce que les auteurs ont trouvé là un très bon équilibre, que ce soit dans la forme (en mêlant mails, aquarelles pleines pages, petites caricatures ou strips courts) ou le fond (avec des éclairages historiques, des anecdotes rigolotes sur la culture japonaise ou des impressions sur le vif sur les lieux visités). Un seul bémol concernant ce tome 2 : Maynègre et Garcia ayant adoré le Koyasan, ils passent en revue, de façon quasi-exhaustive toutes les curiosités (et, on l’a dit, il y a un paquet de temples et de stèles) qu’ils y ont découvert, ce qui pourra peut-être en lasser certains…

(Carnet de voyage en 3 tomes – CFSL Ink/Ankama)