nickcave_livefromOn peut être surpris de la proximité de la sortie de ce live, le quatrième (officiel s’entend…) du groupe, avec leur dernier album en date. Mais après tout il faut battre le fer tant qu’il est encore chaud. Et le groupe voulait peut-être aussi profiter du succès de « Push The Sky Away », notamment dans son pays, où l’album a atteint la première place des ventes…

Un live dont la couleur est, sans grande surprise, très proche de celle de « Push The Sky Away » : dépouillée, parfois bluesy, mélancolique et intimiste avec un violon, celui de Warren Ellis, et un piano, joué par le sieur Cave lui-même, omniprésents. Car si seulement 4 morceaux de cet album sont ici joués, les autres titres choisis par Cave et ses mauvaises graines sont dans la même veine, dans le même feeling. Du coup, ceux (et c’est mon cas) qui ont bien aimé « Push The Sky Away » seront ici servis, avec notamment des versions habitées de « Mermaids », « Higgs Boson Blues » ou « Push The Sky Away ». Les autres pourront toujours se consoler avec les classiques (« The Mercy Seat » ou « Stranger Than Kindness ») que le groupe livre aussi.

Un bon live donc, à l’ambiance feutrée (le groupe a enregistré dans un petit studio pour une radio), sans grande surprise, c’est vrai, mais solide et qui offre quelques très beaux moments. Et le groupe a aussi le bon goût de terminer le set sur une note plus enragée avec un « Jack The Ripper » à la sauce punk d’antan. Une dernière chose : si vous avez le choix, optez pour la version vinyle. Elle propose deux titres bonus, « Into My Arms » et « God Is In The House », par rapport au cd!

(Album live – Kobalt)