blacklisters_blklstrsVinyle rouge sang, riffs agressifs, gueulante malsaine, arpèges pervers, basse bulldozer… les anglais de Blacklisters ont certes repris beaucoup de leur savoir-faire chez Jesus Lizard, ils n’en sont pas moins d’une efficacité impressionnante. Leur noise rock ne se pose pas la question de l’originalité, mais le groupe possède une telle agressivité, un tel malêtre contagieux, qu’on en vient à pardonner ce pillage en règle des maître de Chicago. Ici, on ne fait pas semblant et c’est ce qu’on aime. Avec cet album sorti à l’origine en 2012 mais ressorti dernièrement par A Tant Rêver du Roi, les anglais viennent jouer des coudes dans le wagon de tête de la noise furibard. Celle qui se veut violente et perverse, celle qui sait redescendre, ramper, sans jamais perdre de tension, celle qui vous assène de coups sans pourtant perdre sa finesse. Enfin un album de noise qui ne semble pas fait par des metalleux aurais-je tendance à dire ! Et si ceux-là ne sont pas les maîtres de l’originalité, une vraie personnalité se dégage tout de même de ce disque… Bref, vous ressortirez avec la nette impression d’avoir été boxé pendant 37 minutes, et vous aimerez ça ! Je ne peux que remercier A Tant Rêver Du Roi d’avoir ressorti du placard ce disque aussi explosif que vicieux.