topfferOn le sait, non-contents de sortir de très bons récits de bande dessinée, l’éditeur belge Les impressions nouvelles se fait également fort de faire avancer l’analyse, la théorisation et la réflexion sur le Neuvième Art, notamment au sein de sa collection « Réflexions faites ». Ainsi Thierry Groensteen (qui a été entre autres, rappelons-le, directeur du musée de la bande dessinée d’Angoulême et est actuellement rédacteur en chef de la revue en ligne « NeuvièmeArt2.0 ») se propose-t-il dans ce « M. Töpffer invente la bande dessinée » qui vient de paraître de revenir sur les origines de la bande dessinée. Avec une idée directrice nette clairement annoncée dans le titre : démontrer le rôle déterminant de Töpffer dans l’émergence de la bande dessinée en revenant sur les moments clés de sa biographie, en analysant ce qu’il appelait lui-même ses « histoires en estampes » (il en réalisa 7 en tout entre 1830 et 1840) mais aussi en montrant son apport théorique (il écrivit aussi des textes, reproduits dans l’ouvrage, de réflexion sur la bande dessinée) sur ce média qu’il découvrait. Un livre complet et richement illustré incontournable pour ceux qui veulent en apprendre davantage sur l’histoire du Neuvième Art.