chevalier_deonLa marquise de Pompadour a organisé une fête de Carnaval à Versailles pour divertir le roi. Du Barry et ses amis se sont bien sûr pliés à la tradition de bonne grâce en se déguisant, le Chevalier d’Eon De Baumont choisissant d’ailleurs de s’habiller en femme pour l’occasion. Un choix amusant pour ses camarades de soirée mais qui va s’avérer pour le moins dangereux pour lui. Car son charme androgyne ne passera pas inaperçu et le Chevalier sera rapidement invité à une entrevue privée dans une chambre du château. Il ne découvrira qu’au dernier moment qui lui a proposé ce rendez-vous : le roi en personne…Mais ce qui aurait pu lui coûter l’enfermement à la Bastille lui permettra finalement, grâce à l’aide de la Marquise de Pompadour, et après quelques péripéties et autres rebondissements inattendus, de devenir l’espion de Louis XV en Russie…

On comprend aisément pourquoi Agnès Maupré, qui s’était déjà fait remarquer avec son précédent diptyque « Milady de Winter » (déjà chez Ankama) a décidé de s’intéresser à ce Chevalier d’Eon, personnage qui a réellement existé : sa vie toute entière a été d’un romanesque incroyable ! Agent secret pour le compte du roi de France, aimant de la tzarine Elisabeth de Russie, distingué de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, chargé d’échafauder un plan pour envahir l’Angleterre par le roi qui l’éleva ensuite au rang de ministre plénipotentiaire, il sera finalement destitué et trainé devant les tribunaux par Louis XV…Avant d’essayer, une fois sorti d’affaire, de faire chanter son successeur, Louis XVI, avant de devoir passer un drôle d’accord (que l’on ne trahira pas ici pour préserver le mystère) avec lui pour pouvoir continuer à toucher sa rente…

Un personnage haut en couleurs, à l’ambiguïté sexuelle assumée, qui permet à l’auteure de livrer un récit aussi rythmé que varié qui touche à l’espionnage, à la diplomatie (et à ses « dessous », qui est ici à prendre dans tous les sens du terme car visiblement, à l’époque, la sexualité y jouait un rôle prépondérant), à la comédie romantique ou à l’Histoire de France en nous faisant pénétrer dans les intrigues (politiques mais aussi amoureuses) de la cour. Une vraie réussite narrative mais aussi graphique avec ce travail très personnel, en couleurs directes, d’Agnès Maupré. Vivement la suite !

(Diptyque – Ankama)