Acquaintances-self-titledVoilà un bout de temps qu’on entend ici ou là les projets des membres de ce groupe… En effet, Acquaintances réuni d’anciens Poison Arrows, Atombombpocketknife, Thumbnail (les 3 groupes de Justin Sinkovitch), The Ponys, Ted Leo and the Pharmacists ou même Don Caballero (pour le bassiste Mick Norris). Pas de vrais stars célèbres donc, ou d’artistes adulés par les fans, mais de vieux routiers de l’indé au talent indéniable. Et s’ils n’ont jamais vraiment touché beaucoup de monde avec leurs précédents projets, il pourrait en être autrement avec Acquaintances. Leur rock reste toujours difficilement classable du fait de son envie de toucher à plusieurs styles (noise, post-punk, indie), mais il est indéniable qu’une approche plus garage a pénétré leurs habitudes noise rock. Pour ceux qui connaissent Poison Arrows, on retrouve cette même démarche retenue, aux voix traitées, aux guitares très noisy. Mais avec cette nouvelle orientation plus rock, tout prend sa place comme une évidence. On retrouve du Sonic Youth des 90’s, ce faux air de ne pas y toucher, tout en mixant son lot d’influences pointues. Et ça fonctionne. Surtout que de belles éclaircies garages-pop, et quelques passages dans les bas-fonds post-punk, viennent agrémenter l’ensemble. L’équilibre est parfaitement maîtrisé et donne un album très agréable. Toujours pas de surprise à l’horizon, mais un savoir faire qui fonctionne.
On notera par ailleurs que c’est le célèbre site indie « Epitonic » (dont deux membres du groupe s’occupent) qui sort ce disque et devient donc label pour l’occasion.

(Album – Epitonic/File13)