marsDans le but de retrouver sa place dans le concert des nations dominantes, la France a décidé de lancer un programme spatial ambitieux : envoyer la première fusée sur Mars avec à son bord 3 astronautes. Mais, déficit budgétaire oblige, les ingénieurs ont dû rogner sur tous les postes (ils ont utilisé un moteur de Twingo en guise de réacteur, par exemple) et le lancement est un échec : la fusée reste au sol, joint de culasse mort. Les 3 astronautes étant injoignables (ils ont débranché le téléphone de la fusée car ils en avaient assez du démarchage publicitaire…), ils restent, de leur côté, persuadés qu’ils ont bel et bien décollé ! Il faut dire que José, André et Jean-Michel ne font pas vraiment partie de l’élite de l’aéronautique. A l’Elysée, c’est le branle-bas de combat, les conseillers du président craignent en effet que ce cuisant échec ne le fasse dégringoler encore plus dans les sondages. En conséquence, ils décident de faire croire aux téléspectateurs que la fusée a décollé pour de bon…
Dans la catégorie « humour », « Mars » risque fort d’être la bd de cette rentrée ! Fabcaro signe en effet là un scénario aussi délirant qu’hilarant. Le choix de raconter cette histoire en une suite de strips de 3 cases s’avère particulièrement judicieux : il permet de tenir en haleine le lecteur jusqu’au bout puisque toutes les 3 cases on retrouve un nouveau gag et sa chute, souvent tordante, tout en lui donnant la possibilité de régulièrement changer de scène (on suit ainsi en parallèle ce qui se passe dans la fusée, les réactions à la base de lancement, les discussions sur la stratégie à suivre à l’Elysée ou les commentaires d’un couple de français moyens les yeux rivés sur l’écran de leur télé). Bref, pas le temps de s’ennuyer avec ce « Mars » vraiment d’attaque, parfaitement mis en images par Erre dans un style gros nez moderne, qui distribue, au passage, quelques gifles bien senties aux présidents qui ont la fâcheuse habitude d’essayer de manipuler l’opinion publique, aux geeks accros à leur téléphone portable ou aux militaires bas du front. Un pur régal !

(Récit complet – Fluide Glacial)