Cabaretvoltaire-electropunkDisons le tout net, histoire d’éviter d’éventuelles mauvaises surprises : cette compilation n’intéressera pas les fans de Cabaret Voltaire. Tout simplement parce qu’elle ne s’adresse pas à eux ! L’objectif de Mute est clairement annoncé : faire découvrir, avec « #7885 Electropunk To Technopop », Cabaret Voltaire à la nouvelle génération. Et on les comprend. La période est en effet propice : ces dernières années, le post-punk revient en force et est l’une des influences majeures de nombreux groupes émergeant.
Voilà qui explique pourquoi cette compilation (qui fait suite à un coffret récemment sorti par Mute -« #8385Colected Works »- comprenant notamment les albums de CB sortis sur le label à cette période) ne contient aucune face B, version démo et encore moins d’inédits et se concentre sur les morceaux les plus accessibles (pas question pour l’instant de faire peur avec les expérimentations sonores –n’oublions pas que le nom du groupe vient du QG que s’étaient choisis les Dadas à Zurich- de CB) et courts du groupe (pas étonnant, du coup, de retrouver ici une majorité de singles). Et fait surtout un choix qui aurait pu paraître surprenant : faire cohabiter, comme son titre l’annonce clairement d’ailleurs, sur un même disque, 2 périodes très contrastées que le groupe a connues. Ainsi aux classiques « Nag Nag Nag », « Silent Command » ou « Seconds Too Late » (auxquels on ajoutera notamment le plus menaçant et excellent « The Set Up ») de la période post-punk du groupe, clairement la plus intéressante, en gros de 78 à 82, succèdent 10 morceaux provenant de la période suivante, électro (ou techno pour reprendre le titre) pop teintée de funk, de house ou d’autres choses encore, très représentatifs de la direction commerciale sciemment prise ensuite.
Un choix frustrant pour qui connaît Cabaret Voltaire mais qui permettra, ceci dit, aux autres d’avoir une vision d’ensemble (même s’il y a eu encore beaucoup d’autres choses par la suite) de ce que le groupe a proposé dans sa carrière. Et c’est visiblement là le but principal de cette compile. Si cela peut faire découvrir l’un des groupes majeurs de la période post-punk…

(Compilation – Mute)