cadavreC’est un été dont Polo se souviendra ! Les vacances avaient pourtant commencé de façon solitaire : depuis que leur copain Christian avait disparu, plus aucun des enfants ne sortait dans le village. A part Polo, donc, qui passait son temps à observer et explorer les environs. Et Sophie, une très jolie fille venue passer ses vacances chez son père qui avait tout juste emménagé dans le coin. Un drôle d’animal cette Sophie, avec ses habits noirs, ses lentilles sombres et sa passion pour les loups garous…C’est justement ça qui lui plaisait à Polo, ce côté étrange, même si Sophie l’intimidait beaucoup en même temps…
Pour son premier récit (sorti en 2007, c’est lui qui a fait découvrir l’auteur au grand public) en tant qu’auteur complet, Sandoval imposait son style et proposait avec « Le cadavre et le sofa » une œuvre déjà très personnelle. Une plongée originale dans la psyché adolescente : ses fantasmes, ses peurs, ses angoisses, ses désirs, sa violence aussi…Car à partir du moment où Polo tombe sur le cadavre de Christian dans une friche et trouve un mot signé du même Christian caché dans le sofa de Sophie tout se met à se mélanger dans sa tête : rêve et réalité, mort et sexualité, voisins et loups garous, fantasmes et amour. Une perte de repères parfaitement rendue par les incursions oniriques ou fantastiques soudaines dans la narration ou l’alternance de scènes aux dessins contrastés : tantôt un travail graphique très léché, au trait au crayon délicat et à la très jolie mise en couleur et tantôt un dessin au stylo brut de décoffrage en bichromie vert/blanc. Des choix surprenants de prime abord mais tout à fait judicieux puisqu’ils concourent à nimber le récit de mystère et d’étrangeté. Une réussite.

(Récit complet – Paquet)