ligneclaireOn l’aime bien cette maison d’éditions indépendante belge et sa ligne éditoriale qui a de la personnalité. Bon, ses 2 nouveautés de la rentrée nous intéressent d’un peu moins près que d’habitude mais on vous en dit quelques mots quand même ! Comme son nom l’indique, « Tintin, bibliographie d’un mythe » (de Roche et Cerbelaud) recense et résume tous les ouvrages (les différentes éditions des albums mais aussi les critiques, les parodies et autres réécritures) se rapportant à l’œuvre d’Hergé. Un livre qui s’adresse avant tout aux fans inconditionnels de « Tintin » qui voudraient y voir un peu plus clair parmi ces 400 références.
De « Tintin », il est également question dans « A l’ombre de la ligne claire ». Benoit Mouchart (qui a été le directeur artistique du festival d’Angoulême pendant 10 ans) propose ici le portrait d’une personnalité énigmatique, car resté dans l’ombre, qui a pourtant beaucoup apporté à la bande dessinée. S’il était inconnu du grand public (il était en fait peintre), il se dit pourtant que Jacques Van Melkebeke aurait inspiré 2 des plus grands auteurs du 9e art : Hergé et Edgar P. Jacobs et même qu’il se cacherait derrière certains de leurs scénarios…Le temps d’un livre, Mouchart met ici en pleine lumière celui qui est longtemps resté un « clandestin de la bande dessinée ». Un portrait étonnant.