picastro_youCela faisait quelque temps que l’on n’avait pas eu de nouvelles de ce groupe. A regret, parce que l’on gardait un bon souvenir de « Become Secret », album sorti il y a quelques années déjà. Le groupe canadien revient avec « You » pour lequel il a trouvé refuge sur le label anglais Function Records. Pourtant, on aurait bien vu ce groupe rejoindre l’écurie Constellation. Car au-delà de la proximité géographique (Picastro a vu le jour à Toronto), le groupe et le label ont en commun cette même volonté d’originalité et de quête créatrice personnelle.

Comme sur « Become Secret », on retrouve donc ici cette musique assez inclassable qui mêle violon, guitare acoustique, dulcimer, batterie ou violoncelle pour créer des pièces musicales (avec ces structures de morceaux complètement imprévisibles, on est ici très loin du format chanson) souvent sombres et mélancoliques. Majoritairement calmes mais une tension soudaine (comme sur la fin du très bon « Mountain/Relief » qui ouvre l’album ou sur « Temur », très réussi également) ou un passage inquiétant (comme sur le bien nommé « Vampires ») ne sont jamais à exclure.

Et c’est finalement ce que l’on aime avec ces 10 morceaux d’indie-folk expérimental fragiles, possiblement bancales et dissonants mais parfois touchants aussi, à la croisée des chemins d’une Shannon Wright (notamment pour la fragilité du chant), d’un Godspeed You ! Black Emperor dans ses moments calmes, de The Sonora Pine ou de Tara Jane O’Neil, qui ne vont jamais où on les attend.

(Album – Function Records)