marylin_rambo_balancesAlors que Marvin se concentre sur sa colonie de vacances, et que les nombreux duos amateurs de techniques instrumentales se bousculent la vedette, Marylin Rambo continue d’avancer dans son coin, avec une version plus light de la formule. Pas d’esclandre, pas de papiers dans les journaux rocks, pas de prouesses techniques non plus, ni d’influences zouk ou jazz rock. Marylin Rambo, c’est la partie punk du genre. Pas besoin d’en faire trop, tant qu’il y a l’énergie. Et ce nouvel album, très proche des précédents, le démontre une nouvelle fois. Leur math-rock peut parfois piquer un plan metal ici ou là, mais en général, on reste simple, plutôt direct, noise avec quelques petits accords aigües qui plairont aux aficionados. Pas si loin des premiers pas de Marvin au fond. Et dans le genre, la face M de ce vinyle fait même sacrément bien le boulot. On navigue dans une dimension moins folle que chez Papaye, Room 204, ou Oxes mais ça fonctionne. Le groupe a d’ailleurs resserré son propos et ses morceaux n’en sont que plus efficaces. Alors, on le sait, Marylin Rambo ne vise pas les sommets, mais cherche sans doute plus à s’amuser et à voyager un peu. Avec ce nouvel album, les deux devraient facilement se combiner. Mais attention à ne pas non plus tourner en rond.

(LP / Epicericords – EtMonCulCestDuTofu – Aredje…)