ceuxquitaimentAlors que son équipe n’est plus qu’à quelques secondes d’être sacrée championne d’Europe, Renaud Lanoy, le gardien du F.C.E., envoie le ballon, intentionnellement !, dans ses propres filets…Du jamais vu dans les annales du foot ! Et un tremblement de terre pour les supporters français ! Qu’est-ce qui a bien pu passer par la tête de la star du football hexagonal ? Peut-être son acte insensé a-t-il un rapport avec le repas anniversaire d’un fan atteint d’un cancer en phase terminale auquel Titou, l’autre vedette de l’équipe, avait accepté de se rendre, quelques jours auparavant, devant la persévérance de Colette qui voulait exaucer le rêve de son Adrien avant qu’il ne meurt…

Ceux qui t’aiment est le dernier volet de la réédition de la trilogie Un monde si tranquille. Et c’est aussi le plus réussi. Après la politique (dans La gloire d’Albert) et le monde du travail (Anticyclone), Davodeau explore cette fois les arcanes du football. Et pour mettre en scène ce milieu complètement outrancier et souvent surréaliste, qui déchaine pourtant les passions au point de rendre certains fans complètement cinglés, l’auteur a choisi un registre et un ton presque comiques, parfois proches du burlesque (c’est ce qui fait d’ailleurs tout le sel du récit) ballotant la star Titou tout le long de Ceux qui t’aiment. Kidnappé par un chômeur (viré par Maxi Pizz’, le sponsor de son équipe…) qui voit là l’occasion de demander une belle rançon puis subtilisé par un copain vétérinaire qui se dit qu’il voudrait bien une part du gâteau, récupéré par le club auquel il « appartient » ou séquestré par des fans pour le protéger : l’icône du ballon rond ne fait ici que passer de main en main, chacun (fans, club, journalistes…) s’imaginant avoir un quelconque droit sur lui. Bref, Davodeau s’amuse (et nous avec !) avec beaucoup d’ironie de toute la folie qui entoure le foot, histoire de rappeler que tout cela, malgré tout, n’est qu’un jeu !

 

(Récit complet – Delcourt)