temple_du_passeAprès que leur vaisseau spatial se soit échoué sur une planète inconnue, et après la mort accidentelle de Raol, Massir et Jolt sont désormais les 2 seuls survivants à bord. Ayant découvert (ils dormaient lorsque l’accident a eu lieu) que l’engin est en fait prisonnier de l’estomac d’une sorte de poisson gigantesque, ils décident de faire muter génétiquement l’animal à vitesse accélérée, pour l’obliger à aller sur la terre ferme. Sans bien savoir ce qu’ils y trouveront alors ou s’ils pourront réparer leur vaisseau pour rejoindre leurs congénères partis s’installer dans une autre galaxie. A moins que le signal de détresse qu’ils ont envoyé ne soit capté par quelqu’un d’ici là… Mais par qui ?

Le temple du passé est LE diptyque que l’on peut prendre en exemple pour expliquer pourquoi les récits de cette collection des Univers de Stefan Wul fonctionnent si bien ! D’abord parce que le matériau d’origine de Stefan Wul est de grande qualité bien sûr. Avec ce scénario riche bourré d’images de SF spectaculaires (le vaisseau qui se retrouve coincé à l’intérieur du monstre ou les diverses manipulations génétiques tentées par la civilisation à laquelle les protagonistes appartiennent) et de rebondissements (notamment sur la nature de Massir et Jolt) qui remet, avec humour, l’espèce humaine à sa place !

Mais aussi parce que les auteurs ont eu carte blanche pour dépoussiérer certains romans un peu datés ou épaissir la psychologie de personnages un peu ternes quand il le fallait. Comme Hubert et Le Roux qui ont décidé, notamment, d’ajouter un élément sociologique important à leur Temple du passé (la norme, dans la société de Massir et Jolt, est l’homosexualité !) pour pimenter les relations entre les 3 survivants (tous des hommes !) du naufrage spatial. Des apports qui enrichissent encore l’univers, déjà foisonnant et particulièrement inventif, de Wul et qui donnent des adaptations souvent brillantes, comme Le temple du passé !

A noter, pour les fans de cette collection, qu’Ankama a sorti un Making of sympa comme tout (il propose des interviews des auteurs des adaptations, un récit court inédit de Wul adapté par Genefort et Trystram, des croquis de recherches, des extraits de storyboards, des hommages…) d’une soixantaine de pages qui est offert par les libraires à l’achat des nouveautés de la rentrée (le tome 2 de Rayons pour Sidar ainsi que le tome 3 de Niourk sont ou vont aussi paraître) des Univers de Stefan Wul.

(Diptyque – Ankama)