patton_cProhibited records, qui fête cette année ses vingt ans, fut connu pour sortir nombre de disques plus cérébraux que primitifs. Et depuis leur premier effort, en 1997, les Belges de Patton furent bien l’un de ses protégés les plus cérébraux. 18 ans et un album plus tard, le trio devenu duo (restent juste les deux frangins) sortent donc leur troisième disque. On prend le temps. 18 ans, l’âge de la maturité. Autant dire que ce nouvel album ne jouera pas la carte animale. Les deux frangins ont poussé les murs, ouvert les portes, introduit de nouvelles influences, réfléchi, acheté des instruments, réfléchi encore, pour enfin sortir cet ovni musical. Rappelant la démarche d’un David Grubbs, puisant autant dans le post-rock, la chanson française, le rock, la pop, la musique contemporaine, ou même le surréalisme, le duo livre un album qui ne peut laisser indifférent. « C » montre un véritable engagement et un travail d’orfèvre qu’on ne peut que saluer. L’arrivée des textes tire inévitablement les titres vers une prise au sérieux intello assez déstabilisante, mais la recherche harmonique, les sons enregistrés, l’alternance d’instruments acoustiques et électriques rendent cet album particulièrement riche et intrigant. Je ne dirai pas que le disque est facile, mais ceux qui cherchent l’originalité et qui aiment le travail de Gastr Del Sol pourraient bien se retrouver dans les compositions de ces deux frangins.

(Album – Prohibited records)