TylerCross_AngolaVous aviez aimé le premier épisode de Tyler Cross sorti il y a 2 ans? Alors vous allez adorer Angola ! Un petit bijou de roman (graphique) noir magnifiquement mis en images par Brüno dont on retrouve ici le travail si particulier (qui nous avait déjà enthousiasmé dans Commando colonial ou le diptyque Biotope, avec Appollo au scénario) : aplats de noirs omniprésents, dessin épuré et encrage d’orfèvre.

Dans cette suite, Tyler Cross s’est de nouveau fait embarquer dans un coup foireux. Une histoire d’escroquerie à l’assurance qui devait lui rapporter un bon paquet et qui l’avait poussé à quitter sa maison sur la plage et sa chica. « Un coup sans risques, Tyler. Garanti sur facture », lui avait dit Sid. Résultat : 20 ans ferme et un héros qui se retrouve à Angola, la prison d’état de Louisiane, un bagne réputé pour être l’Enfer sur Terre et où il est, en plus, attendu ! Par la mafia sicilienne qui a mis un contrat sur sa tête et qui a quelques hommes de main à l’intérieur…Pas sûr que Tyler Cross s’en sorte cette fois !

Femmes (presque) fatales, directeur de prison véreux, méchants totalement hermétiques à l’idée de rédemption, évasion machiavélique : le duo Nury/Brüno revisite (comme Trondheim et Bonhomme peuvent le faire avec le western) avec grand talent les codes du polar carcéral. C’est rythmé, violent comme il faut, sombre à souhait, bref, totalement jubilatoire car tout sonne juste ici : des relations noirs/blancs dans ce sud profond américain aux paysages du bayou parfaitement reconstitués en passant par l’avidité des personnages. De la très belle ouvrage, vraiment. A tel point que l’on risque désormais d’attendre la rentrée avec impatience à cause de Tyler Cross. Un comble !

 

(Série – Dargaud)