100chevaliersLe moins qu’on puisse dire de ces Chevaliers, c’est qu’ils savent manier leur instrument, chose plus ou moins indispensable pour le style choisi : car 100% Chevalier évolue dans le math-rock, le post-rock, ou quelle que soit la manière dont vous la nommez, la musique instrumentale, répétitive, et pleine d’ambiance. Malheureusement, la maîtrise de son instrument, si elle est indispensable, n’est pas seul gage de qualité. Et si le groupe strasbourgeois ne fait pas de réelles erreurs, et s’il répond à peu près aux critères du genre, il manque légèrement d’odeur, de génie, ou au moins de prise de risque. On sent que le groupe évolue dans sa zone de confort, sans se mettre en danger. Dans les meilleurs cas, leurs doux soubresauts peuvent évoquer From Monument To Masses, pour ce mélange de math et de post, mais là encore n’est pas kalif qui veut. Eux se rêvent sans doute plus en Battles (nommé son disque « EP EE » est pour le moins marqué). Alors que d’autres y verront l’influence d’Electric Electric, un autre groupe de Strasbourg mêlant electro et math-rock.
Il faut admettre que 100% Chevalier fait bien quelques efforts, avec l’utilisation de pas mal d’effets et d’électronique. Quelques plans donnent même envie d’y croire. Malheureusement, le style a tellement été labouré, que la sélection devient plus ardue. Et si ce nouvel album satisfera sans doute quelques amateurs du style, il manque encore de vrais bonnes idées pour sortir du lot.