cannibales-vahines-songsDécidément l’ancien chanteur de The Ex, G.W. Sok, est partout ces derniers temps. Après l’excellent disque de Filiamotsa, c’est donc au tour des toulousains de Cannibales et Vahinés, que GW SOK a rejoint en 2010, de sortir leur nouvel album. Et quel album. Comme sur le premier, le groupe offre un mélange subtilement aboutit de saxo free, et de rock angulaire. Le format chanson n’étant pas oublié, c’est avec plaisir que les amateurs de The Ex et de rock libre se plongeront dans ce « songs for a free body ». Le groupe arrive à échapper aux carcans, qu’ils proviennent du free-jazz ou du rock, pour nous pondre neuf morceaux personnels, parfois complexes, mais rarement opaques. Les guitares de Nicolas Lafourest ne devraient pas désorienter les amateurs des sons cristallins de The Ex, tandis que le saxo, dont la place reste primordiale, apporte une touche plus free (même si on le préfère pas trop barré). Mais cet album, s’il s’adresse bien à un « corps libre » resserre le propos et garde une véritable énergie rock. Le chant quasi monocorde de G.W. Sok, fidèle à lui-même, habite les différents titres de cette identité inimitable, et ancre les morceaux dans une lointaine origine punk. Alors, si parfois, le saxo peut agacer, la plupart du temps, c’est bien une véritable réussite, digne des grandes heures de The Ex (avec une touche plus postrock tout de même) que nous livre là les toulousains. Et pour ne rien gâcher, le son est sublime. Bravo.

(Album – Freddy Morezon p.r.o.d.)