jerusalemOn sait qu’avec Constellation chaque album qui sort est pour l’auditeur comme un voyage vers l’inconnu tant le label canadien est connu pour sa singularité et son côté imprévisible. Mais avec Jerusalem In My Heart le voyage en question n’est pas qu’une image : le groupe nous emmène vraiment au Moyen-Orient puisqu’avec ce projet, Radwan Ghazi Moumneh structure ses morceaux autour d’instruments traditionnels de la région (majoritairement le buzuq, un instrument à cordes qui ressemble un peu à un luth et qui a un son superbe) et de chants populaires ou poétiques arabes déconstruits, retravaillés, avec, ici ou là, des effets et juxtaposés. Si l’idéal est bien entendu de voir Jerusalem In My Heart live puisque c’est là que le projet prend tout son sens avec la présence de la seconde moitié du binôme, Charles-André Coderre, qui crée un univers visuel à l’aide d’une caméra 16mm, de projections et d’installations (c’est aussi lui qui s’est chargé de l’artwork de la pochette), If He Dies, If If If If If If peut bien sûr se suffire à lui-même, certains de ses morceaux ayant une force d’évocation et une beauté incroyables. On pense à Al Affaq, Lau Mat, Lau Lau Lau Lau Lau Lau qui ouvre l’album sur un chant a capella intense qui vous transperce littéralement ou à Ta3mani ; Ta3meitu teinté de mysticisme avec son buzuq hypnotique. Jerusalem In My Heart mêle ici tradition arabe et modernité électro-acoustique pour livrer un album original et captivant.

Par ailleurs, si If He Dies, If If If If If If est un projet souvent poétique, il a aussi un côté politique car la photo à l’arrière de la pochette (des enfants palestiniens jouant à Gaza sur une plage déserte le 16 juillet 2014 quelques secondes avant qu’ils ne soient tués par des bombes lors d’une attaque israélienne) vient nous rappeler (à la façon des albums de Gospeed you ! Black Emperor) la tragédie que le peuple frère palestinien de Moumneh (il est libanais et vit encore quelques mois par an à Beyrouth) est en train de vivre. Quant au digipack, il est, comme d’habitude avec le label, superbe !

(Album – Constellation)