archives_600

SOUND SWEET SOUND « Sinner Songs On Movie Scenes » (Dead Bees Records) On a beau ne pas être très friand du genre, il faut bien reconnaître que ces 6 titres (souvent longs, bien sûr) vont certainement parler aux fans de rock psychédélique. Un album qui peut faire penser à The Brian Jonestown Massacre, aux Dandy Warhols ou à certains morceaux du dernier album de Rome Buyce Night. Difficile de se montrer original dans le genre mais le sextet français s’en tire bien, mené par une chanteuse qui ne manque pas de charisme et quelques titres bien fichus (surtout en début d’album, en fait, avec Death Is On The Way et surtout Justice et sa fin pleine de folie) même si la suite est plus inégal, la faute à quelques longueurs.

ZULUS « II«  (Aagoo Records) On prend les mêmes et on recommence… II est en effet l’exact prolongement de son prédécesseur et l’on y retrouve donc ce garage-punk-noise primaire, bruitiste et sombre au possible. Si le premier album de Zulus avait retenu l’attention, par son énergie et son urgence, on aurait aimé un peu plus de structure et d’aérations sur celui-là car sur la longueur l’album s’avère quand même assez éprouvant…

GALLOWS « Desolation Sounds » (Venn Records) Les anglais nous balancent un nouvel album de punk-hardcore hargneux à la gueule. Pas vraiment original mais les fans du genre y trouveront leur compte.

THE FLAMING LIPS « With A Little Help From My Fwends » (Bella Union) Que les (quasi) vétérans de The Flaming Lips reprennent dans son intégralité, à leur sauce bien sûr, cet album des Beatles n’est finalement pas si surprenant que cela puisque c’est le plus psychédélique des 4 de Liverpool. Une curiosité plutôt sympa, même si cela reste souvent un peu trop respectueux de l’original, où l’on retrouve une foule d’invités (J. Mascis, Miley Cyrus ou Foxygen) en guest stars.

VALPARAISO with Phoebe Killdeer « Winter Sessions » (Zamora productions) Valparaiso est le nouveau groupe de Thomas Belhom. Il sort là un 6 titres (avec Phoebe Killdeer, membre du collectif Nouvelle vague, au chant) que les fans de folk-rock à la Calexico ou Giant Sand devraient apprécier.

FLAKE MUSIC « When You Land Here, It’s Time To return » (Sub Pop) Flake Music est en quelque sorte un pré-The Shins, le groupe dont les membres faisaient partie auparavant. Pour les amateurs d’indie-pop-rock sage, Sub Pop ressort là leur unique album, remixé et remasterisé comme il se doit.

BLANCK MASS « Dumb Flesh » (Sacred Bones) L’électro n’est pas vraiment le genre que l’on préfère à Positiverage. Mais quand les Liars ou ici Blanck Mass y ajoutent une bonne dose de punk ou de noise (comme sur l’excellent morceau Dead Format), c’est autre chose. Le reste des 8 titres sombres, répétitifs et tordus à souhait de Dumb Flesh (qui a pour thème la chair, comme son titre l’indique) est par contre plus inégal.

UFOMAMMUT « Ecate » (Neurot) Trop la classe le nom de ce groupe ! Par contre, son doom, lui, ne me parle absolument pas. Mais bon, c’est pas vraiment un scoop.

DEATH VESSELS « Island Intervals » (Sub Pop) Voilà une curiosité, une sorte de version folk de Sigur Ros. D’ailleurs, Joël Thibodeau, qui se cache derrière Death Vessels, est allé enregistrer Island Intervals en Islande et Jonsi, le chanteur du groupe islandais chante sur Lisa Drown. Cela donne cet album délicat et mélancolique (la voix très haut perchée de Thibodeau y est clairement pour quelque chose), touchant même par moments. Une découverte sympa et assez inattendue.