fidlarDeuxième album pour les jeunots américains de Fidlar qui annonce la couleur avec son jeu de mot un peu pourri en guise de titre : Too reprend effectivement là où son prédécesseur s’était arrêté et on retrouve donc sur ces 12 titres ce même punk-rock garage branleur imprévisible : le groupe est capable de petites bombes imparables (Drone) mais aussi de gimmicks un peu faciles (le refrain de Westcoast) voire irritants (Sober ou la fin de 40 Oz On Repeat) et n’hésite pas à varier les plaisirs en faisant des embardées pop, psyché et même folk.

Un album sympa et accrocheur qui s’écoute très facilement mais dont on sait qu’il risque, du coup, de s’oublier assez rapidement aussi.

(Album – Wichita)