aaarg!AAARG ! est rené. Oui rené. Ou ressuscité tel Jésus Christ si vous préférez. Mort en décembre, de nouveau vivant en février, sous une forme différente. Et surtout avec un nouveau réseau de distribution, celui de la presse. Mais oui vous avez bien lu : AAARG ! sera désormais disponible dans votre magasin de journaux (pour ceux ou ceusses, comme dirait Starsky, son rédac’ chef, qui étaient attachés à l’édition léchée de l’ancienne formule –couverture cartonnée, papier épais…- AAARG ! sortira aussi en version mastoc limitée, avec le même type de fabrication soignée, en librairie, à un prix un peu plus élevé, 9,90 euros) à un prix plus bas (4,90 euros) et sortira tous les mois !

Pour le reste, rien ne change. On retrouve la même équipe (avec notamment les habituels B-Gnet, Dav Guedin, Ducoudray, Caritte, Ozanam ou Place), le même ton très libre, impertinent, engagé et/ou délirant et le même savoureux mélange de reportages (avec par exemple un article sur les liens entre Hollywood et le pouvoir militaire américain ou un reportage sur les malades du Sida à Cuba dans les années 80-90), de littérature (avec le fidèle Royon qui propose cette fois un récit autobiographique), de dessins pleine page, de chroniques (y compris musicales avec un lien sur le net pour aller écouter le groupe !) et bien sûr de bd. Avec, en prime, Rien. Un journal d’actu, façon coups de gueule, à la fin qui s’appelle Rien. Tout ça pour 4,90 euros. Elle est pas belle la vie ?