sz_gloriaVoilà un bout de temps que nous suivons les frères Litzler. L’histoire commence à la fin des années 90 avec Natsat, groupe indie-noise tourangeau dont les propos pouvaient rappeler l’écurie Prohibited records, puis en 2003, les deux frangins continuent l’aventure en duo sous le nom de SZ, avec une orientation plus post-rock, celui de Tortoise ou même de Jim O’Rourke. Plus de 10 ans plus tard, le duo continue son aventure, en toute discrétion, mais non sans talent. Sans s’éloigner vraiment de ses premiers amours, le post-rock, l’univers Prohibited records, et les aînés de Chicago, SZ ouvre son vocabulaire. Sa musique devient plus accessible, plus douce, tout en gardant son approche rock. On y retrouve quelques influences jazz, electro ou pop, moins présente autrefois. Et ce « Gloria, 1959 », s’il garde une attitude plus réfléchie qu’animale, se rapprochant par là même des Belges de Patton (une autre fratrie), conserve une accessibilité et un savoir faire assez agréable.

(Album – autoproduction)