carmillaDepuis le château féodal que son père possède en Styrie, la jeune Laura se souvient d’une rencontre qui allait marquer sa vie à tout jamais. Celle de sa cousine Carmilla que son père avait invitée à passer quelque temps dans leur domaine pour tromper sa solitude. Au cours de leurs balades dans les bois et surtout de leurs errances parmi les ruines d’une église abandonnée et les tombes de la famille Karnstein jadis propriétaire du château, Laura découvrit peu à peu l’étrange lien qui l’unissait à Carmilla dont la beauté et la maigreur l’attirait et l’effrayait tout à la fois…

Dans ce nouveau livre, Pascal Croci adapte en fait ce qui est certainement le roman le plus connu de l’écrivain fantastique irlandais Sheridan Le Fanu, Carmilla (qui allait ensuite inspirer son Dracula à un autre romancier irlandais, Bram Stoker). L’auteur a bien sûr pris beaucoup de liberté avec le récit originel et, surtout, il a dû faire des choix et donc renoncer à aborder certains aspects de l’œuvre. Car en 60 pages il ne pouvait ici qu’esquisser (et c’est bien sûr les limites de cet exercice et cela rend l’ensemble un brin frustrant) la relation trouble et mystérieuse des 2 jeunes femmes (son côté destructeur pour Laura est par exemple mis de côté). Par contre, Croci a conservé la narration très littéraire de l’œuvre de départ et ses ambiances gothiques (le décor et les paysages, avec ce château isolé, ces montagnes enneigées ou les tombes éparpillées parmi les ruines de l’église abandonnée correspondent en tous points aux codes du genre) aussi étranges que glaçantes que son travail graphique magnifique (un trait fin et délicat aquarellé) rend à merveille. Bien sûr, contrairement à l’époque où Carmilla est paru (en 1872), les histoires de vampires ne sont plus vraiment une nouveauté et ne font, du coup, plus vraiment peur aux lecteurs mais cette adaptation propose malgré tout une rêverie pleine de sensualité (les 2 jeunes filles sont clairement attirées l’une par l‘autre) bien agréable à lire et surtout très belle à contempler.

 

(Récit complet – EP éditions)