mogwai_atomicHasard du calendrier, ce sont 2 des poids lourds du post-rock qui ont sorti leurs nouveaux albums à quelques jours d’intervalle. Après Explosions in the Sky, c’est donc au tour de Mogwaï de faire paraître cet Atomic. Au statut particulier. Puisqu’à la base, il s’agit de la bande originale que le groupe a composée pour le documentaire du même nom réalisé par Mark Cousin mais que le groupe a ensuite repris pour en faire un véritable album, clairement dans la lignée de leur précédent Rave Tapes, avec ses synthés omniprésents et les touches d’électro ici ou là. Et même si on aimait quand le groupe alignait les couches de guitares abrasives, il faut tout de même avouer que Mogwaï livre ici, de nouveau un très joli travail. Dans un registre différent, on l’a dit, ce qui explique probablement le départ de John Cummings (il jouait principalement de la guitare…), présent dans le line up depuis le premier album, l’an dernier. Mais qui voit le groupe garder son incroyable force d’évocation, oscillant ici, commande oblige, entre émerveillement (particulièrement flagrant sur Ether, avec ses guitares shoegaze qui pointent le bout de leur nez en cours de route ou Tzar) et, plus souvent, crainte (avec le très bon Prypiat, sombre et inquiétant ou le très triste Little Boy qui annonce l’apocalypse nucléaire à venir) à l’égard de l’atome. Ce qui impressionne le plus, c’est qu’il n’y a rien à jeter sur ces 10 titres car mêmes les morceaux moins inspirés à la base sont toujours rattrapés par une bonne idée (un riff de guitare accrocheur ou une mélodie de synthé touchante) en chemin. A se demander si Mogwaï sortira un jour un album ne serait-ce que moyen…..

(Album – Rock Action)