melvins_bassesLes Melvins gâtent leurs fans en ce moment. Basses Loaded est en effet le troisième album que le groupe sort en quelques mois seulement. Après le voyage dans le passé de Three Men and a Baby, voici donc que débarque ce Basses Loaded sur Ipecac, le label attitré des Melvins ces dernières années. Et comme son nom l’indique, il y a encore du concept original derrière ce nouvel album. Les basses chargées en question sont en effet tenues par 6 bassistes différents ! Steve McDonald de Off officie sur 4 morceaux, Jared Warren de Big Business, Jeff Pinkus des Butthole Surfers, Trevor Dunn de Tomahawk et Krist Novoselic chacun sur 1 morceau et Dale Crover tient la 4 cordes sur les 4 derniers, Mike Dillard revenant alors pour l’occasion à la batterie. Pour un total de 12 morceaux dans la plus pure tradition des albums des Melvins, Basses Loaded mêlant titres de heavy rock inspiré dont le groupe a le secret (avec le chant inimitable, très second degré, de King Buzzo et ses riffs souvent imparables) comme les rapides et vindicatifs Hideous Woman et War Pussy, le très bon Phyllis Dillard ou le plus lourd mais tout de même mélodique The Decay of Lying, délires habituels (Shaving Cream ou Take me Out to the Ballgame mené par un synthé super kitsch) et 2 ou 3 morceaux dont on se demande bien ce qu’ils font là, comme Maybe I’m Amused, titre sur lequel les américains semblent avoir invité un groupe de balloche allemand (après vérification, ce sont Krist Novoselic et son accordéon qui sont crédités pour ce morceau sur la pochette…) ou la très mauvaise reprise façon rock bluesy americana du I Want to Tell you des Beatles. Bref les Melvins dans toute leur splendeur pour ce qui est plutôt un bon cru.

 

(Album – Ipecac)