A l’initiative de David Prudhomme, ils sont 6 à être descendus dans des grottes ornées de dessins du Paléolithique. Pour se confronter à l’art de leurs collègues d’il y a 15000 ans, Prudhomme, Guibert, Davodeau, Mathieu, Rabaté et troub’s (quel casting !) ont donc emprunté les mêmes chemins humides et difficiles, rampé dans les mêmes tunnels et observé les mêmes fresques mais bien sûr ils n’ont pas vu les mêmes choses. C’est ce que conte ce drôle de livre !
Comme le suggère d’emblée le premier dessin, 6 contours de mains superposés, « Rupestres » ne propose pas 6 récits distincts signés par chacun des auteurs mais mêle au contraire les émotions, les croquis, les interrogations des uns et des autres pour en faire un tout cohérent et étonnamment homogène. Ainsi échappées fantastiques (Davodeau s’imagine faire un concours de dessin avec un homme de Cro-Magnon), réflexion profonde sur le statut de ces dessins pour leurs auteurs (signée par un Mathieu comme d‘habitude inspiré et très intéressant), croquis sur le vif, compte rendus plus structurés à posteriori, essai sur la nature de l’image ou dessins « à la manière » paléolithique conversent, discutent et se font écho pour rendre compte de l’expérience singulière des 6 auteurs et de ce qu’ils ont pu ressentir au plus profond des entrailles de la Terre.
Un projet qui, avec sa grande variété de techniques graphiques et d’approches narratives, sort donc très largement des sentiers battus de la bd et qui nous offre en même temps la possibilité de découvrir ces auteurs sous un jour nouveau (à la lueur de la bougie !) ou en tout cas différent, libérés des cadres et conventions habituels. Sans oublier qu’il y a là quelques dessins tout simplement magnifiques. Un très joli cadeau pour les lecteurs que ce livre « grottesque ».

(BD – futuropolis)