wovenhandOn ne change pas une équipe qui gagne ! On avait souligné (dans notre chronique de Refractory Obdurate) le véritable coup de fouet (au propre comme au figuré) qu’avait donné l’arrivée des 2 membres de Planes Mistaken For Stars (French à la guitare et Keener à la basse) à la musique de Wovenhand : une énergie, une électricité dont David Eugene Edwards avait peut-être besoin pour repartir de plus belle. Et c’est donc sans surprise que Dee (le nouveau pseudo d’Edwards) a décidé de continuer à travailler avec eux sur Star Treatment (enregistré par le même Sanford Parker également). Pour un résultat encore meilleur. Car les différents membres se connaissent désormais mieux et peuvent laisser libre court à leurs envies sans inhibitions. Folk, rock psyché, western, americana, gospel, punk-rock façon Gun Club : Star Treatment mêle tous ces genres avec une vraie personnalité et davantage de subtilité (notamment dans les guitares, moins agressives, moins typées post-hardcore). Le tout marqué du mysticisme sombre (un esprit shamanique amérindien semble même parfois planer sur l’album) auquel Edwards nous a habitués (même s’il était beaucoup moins présent sur Refractory Obdurate). Et porté bien sûr par cette voix si particulière, véritablement habitée, de Dee. On n’a pas vraiment envie, du coup, de mettre en avant un morceau plutôt qu’un autre tant l’ensemble est ici réussi. Une chose est claire : Wovenhand a parfaitement réussi sa mue !

(Album – Sargent House/Glitterhouse Records)