mnnqns-capitalJe dois bien avouer ne rien connaitre de ce groupe de Rouen quand je tombe sur le tubesque « Come To Your Senses » qui ouvre cet EP. Mais cette fougue, cette ambiance post-punk, ce chant scandé… sur le coup, j’ai l’impression d’entendre un inédit des excellents Holograms. Il y a bien un je-ne-sais-quoi de plus poppy, de bien peigné, mais je dois avouer succomber à ce premier morceau. « Straight To My Bones » enchaine sur le même mode. La référence aux Artics Monkeys dont certains causent est plus compréhensible, mais cette basse en avant, cette reverb et ce refrain toujours scandé, pas de soucis, on navigue dans de bonnes eaux. La suite (« next time i try ») sera plus poppy, avec cette petite guitare aigüe et les refrains qui s’envolent… on sent les franges s’affoler et le plan com’ se mettre en marche. « Capital Talk » revient se la jouer « mauvais » garçon (mais toujours bien peigné), avec son refrain frénétique… puis le groupe finit avec un « Too Late » quasi-shoegaze, sur fond de larsens de guitare. Que dire ? Le groupe montre un savoir faire flagrant en matière de refrains efficaces et d’ambiances maîtrisées… ses penchants post-punk, mâtinés de pop fougueuse ne me laissent pas insensible, surtout quand ils nous sortent un titre comme « Come To your Sense »… reste à voir ce que le groupe a vraiment dans le bide derrière les postures. Voir si leur vision du punk les mènera à Holograms ou aux Libertines (malgré les références qu’ils citent, mais que je n’ai guère retrouvé dans leur musique)…

(EP – Telescope)