modernenglishModern English : ce groupe anglais avait sorti son premier album en pleine période post-punk avant de se perdre un peu (leurs albums suivants, lorgnant vers la pop à la Duran Duran ou Simple Minds, sont visiblement à oublier) puis de disparaître des écrans radar. Avant que 4 des membres fondateurs ne décident de ranimer le groupe, d’abord en rééditant leur premier opus, Mesh and Lace, puis en donnant quelques concerts ici ou là, et, enfin, en sortant un nouvel album, ce Take me to the Trees, à la très jolie pochette. Et dès You’re Corrupt, on est effectivement en terrain connu, avec un post-punk très Wire, remonté comme il faut (les paroles s’en prennent aux grosses boîtes ultralibérales) et bien inspiré. Puis changement de décor avec Trees, ballade pop-folk psyché pas déplaisante mais un ton en dessous. La suite de l’album garde cette logique d’alternance entre morceaux post-punk plus incisifs (comme Moonbeam et ses synthés assez délirants, Dark Cloud ou Sweet revenge) et titres plus calmes emmenés par une guitare acoustique. On ne peut pas dire qu’il y ait une grosse prise de risques de la part du groupe ici mais Modern English signe malgré tout un come back honnête (compte tenu de son histoire chaotique, c’est presque même une bonne surprise) avec ce Take me to the Trees un brin inégal mais tout de même tout à fait recommandable.

 

(Album – InKind Music)