Vous connaissez cette sensation inconfortable mêlant angoisse, terreur, et satisfaction malsaine. Celle qu’on ressent lorsqu’on visionne un bon film d’horreur par exemple. Et bien, avec ce nouvel album des norvégiens de MoE vous devriez éprouver ce même genre de frisson. Que le groupe conceptualise son agression sonore pour la fonder sur une influence japonaise (le Mexique pour le précédent album), n’a que peu d’importance. La démarche toujours extreme, les choix radicaux, cette voix de sorcière revenue d’outre-tombe, ces plans techniques et répétitifs, ce son puissant et millimétré (nouveauté de ce disque), ces guitares crispantes,  voilà ce qu’il faut retenir. Voilà les outils qui vous tiendront à la gorge, serrant de plus en plus, comme s’il s’agissait du poulpe de la pochette. Et peu importe qu’ils soient noise (pour sûr), métal ou hardcore. MoE n’est pas là pour adoucir votre quotidien, mais en ce qui concerne le fait de ressentir quelque chose à l’écoute d’un disque, « L’Examen de l’œil d’un Cheval » se pose là. Sans doute leur meilleur disque. Flippant.

(Album – Wallace / Conrad SOund)