Gendarme, Etienne vient de débarquer en Guyane pour 3 mois. Quand un brésilien est retrouvé mort, la rumeur court qu’il a été tué par un jaguar. Pourtant, le félin n’attaque normalement jamais les hommes. Mais les indiens Wayana ont leur petite idée sur la question : ils pensent que c ‘est l’esprit du monstre Pailanti’Po qui est passé dans le jaguar. Alors quand le Boni Lilo, un descendant d’esclaves qui vit dans la forêt à l’écart de Maripasoula, décide de partir à la recherche du fameux jaguar pour le tuer, Etienne le suit sans trop savoir dans quoi il se lance…

Après Michel ou le tamanoir, Piatzszek et Bihel poursuivent leur portrait de la Guyane, version orpaillage, avec Lilo ou le jaguar. Et si l’on retrouve bien sûr Agathe, qui s’occupe du dispensaire de Maripasoula, Maréchal, le Gran Man qui règne sur le coin ou Issaïas, le brésilien venu chercher de l’or, ce troisième tome se focalise cette fois sur le personnage de Lilo, descendant d’esclaves qui est parti à Paname après avoir fait de la taule avant de décider de revenir à ses racines en vivant seul dans la forêt à plus de 60 ans. Avec lui, ce sont les croyances shamaniques des indiens de la forêt amazonienne qui sont ici mises à l’honneur. Mais la violence inhérente à l’orpaillage n’est jamais loin, symbolisée par ces brésiliens clandestins que l’on retrouve morts. Et Lilo en fera bientôt les frais également…

Un nouvel épisode tendu et rythmé, qui flirte avec le fantastique. Une nouvelle fois très réussi, il confirme la très bonne tenue de cette série, western du 21è siècle qui nous plonge dans l’univers sans foi ni loi de l’orpaillage dans ce département français que l’on découvre forcément sous un jour nouveau. Si vous avez aimé l’excellente série tv Guyane, n’hésitez pas à prolonger le plaisir avec L’or.

(Série en 6 tomes – Futuropolis)