Derrière cette jolie pochette aux tons lumineux ne pouvait se cacher qu’un groupe indie-rock, simple et catchy. Ceux là viennent d’Austin, Texas, et nous rappellent que l’été n’est plus très loin. Dix morceaux sympathiques envoyés sans disto, à deux voix, avec ce qu’il faut de grinçant et de nuageux pour les sortir des mélodies pop. Mikila, la chanteuse, est plus douce et folk, alors que Philip, le chanteur, est plus direct et brut. On sent une certaine connivence avec des groupes comme les Violent Femmes, Feelies, Velvet Underground ou même Modern Lovers. Eux aiment citer The Fall, sans doute pour l’aspect linéaire et direct de leurs morceaux envoyés sans se retourner, mais Mark E Smith semble tout de même moins gérable. Les John-Pauls sont plus faciles à sortir. Ils nomment même un morceau « Françoise Sagan », ça fait classe. Au final, l’air de rien, ce « forget to remember to forget » en devient attachant, et on sait qu’il va nous accompagner un moment.

(Album – Aagoo rds)