Aaarg ! AAARG! est mort! « Encore », allez-vous peut-être rétorquer. Oui, sauf que cette fois cela semble malheureusement être pour de bon, l’éditeur -La Financière de Loisirs-qui avait repris, et donc sauvé, la publication du magazine en août dernier ayant décidé d’arrêter son impression. Après deux sauvetages et de nouvelles tentatives de la part de son équipe pour continuer, c’est cette fois bel et bien fini. Le magazine nous laisse donc ce numéro 8 et sa superbe couv’ signée Pierre Place en guise d’adieux! Et avouez qu’il y a pire comme testament puisque l’on retrouve au sommaire un long et passionnant portrait/interview de Cromwell, la suite de Va te faire naître de Royon, le nouveau récit d’anticipation paranoïaque de Berberian superbement mis en images par Beltran, la suite de Le vagin, le nouveau récit délirant de Jason Little ou une nouvelle inédite d’Eddie Paggetto. Sans parler de toutes les rubriques habituelles (avec notamment un Dans la cuisine de consacré à Cha, dont avait beaucoup aimé Un homme de goût paru chez Ankama).

Parce qu’en plus d’être impertinents, engagés et critiques, Starsky et sa bande avaient vraiment bon goût en matière de bd et de littérature, AAARG! va nous manquer! Salement même. Espérons tout de même que Pierrick Starsky parvienne une nouvelle fois à rebondir et que l’on puisse relire ses éditos à nul autres pareils très vite. On compte sur le Dieu des spaghettis pour l’aider!