Petite pépite venu de Toronto, Teenanger nous balance un album post-punk libre et rayonnant qui devrait rappeler à votre bon souvenir la fin des années 70 et le début des années 80. Les sales gosses semblent piocher sans vergogne dans la discographie ce cette période là, mais ils semblent le faire avec un tel naturel qu’on ne peut leur en vouloir. Surtout, le talent des canadiens rend l’ensemble totalement personnel et captivant. On y sent l’influence des B52’s pour cette envie de se déhancher qui nous envahit (et le duo de voix masculin / féminin), de The Fall (le chant monotone et cette attitude j’menfoutiste), Devo, XTC, Wire, et parfois une similitude avec leurs contemporains australiens de UV Race. Une « colère adolescente » qui se mange parfois chaude et colorée, parfois froide et minimaliste. Un album varié et plein d’humour, sans scrupule, qui bouffe à tous les râteliers avec un certain talent, et qui trouvera sans aucun soucis sa place dans le renouveau post-punk. Vive Teenanger !

(Album – Telephone Explosion)