Les spationautes russes n’ont pas pu longtemps apprécier leur incroyable découverte sur Mars: tombés subitement en panne d’oxygène loin de leur base, Andrey et son collègue se sont sacrifiés pour qu’Elena Chevtchenko puisse rentrer saine et sauve à la base afin d’envoyer à la Terre les premières photos de ce vaisseau spatial extra-terrestre qui a atterri là des centaines d’années plus tôt. Sur Terre, justement, le médium Aaron Goodwin a décidé, après les visions apocalyptiques qu’il a eues (les extra-terrestres sortaient de leur hibernation puis la Terre explosait…), de faire une tournée des plateaux télé pour alerter la population sur les dangers d’une tentative d’incursion dans l’engin spatial découvert au fond de la mer de Barents. Une mise en garde qu’ Henning et l’équipe d’Oceans Pathfinder ne sont pas prêts à entendre. Il faut dire que les premières images qu’ils ont tournées ont été vendues pour une belle somme à différents médias internationaux…
Efficace. Voilà ce que l’on avait dit du tome d’ouverture d’Olympus Mons. Eh bien, Opération Mainbrace, dans la même lignée, confirme totalement ce constat. On y retrouve en effet le savoir-faire de Bec en la matière, le scénariste continuant ici à alterner les scènes très courtes (3-4 pages maximum) pour passer, sur un rythme alerte, d’un pôle de l’intrigue à un autre. On alterne donc entre Mars et la Terre, entre la mer de Barents et l’Iowa sans temps mort. Mais on voyage aussi dans le temps, passant en un clin d’œil de l’époque Viking à nos jours avant de repartir en 1927 pour éclairer, par petites touches, le mystère de ces vaisseaux spatiaux découverts sur Terre et la planète rouge. Et comme le dessin réaliste de Raffaele (un spécialiste en la matière) est toujours aussi bluffant, aussi à l’aise pour mettre en scène les montagnes martiennes que les scènes de plongée sous-marine, on se prend au jeu sans difficulté. Du bon divertissement, en somme. Espérons simplement que le duo d’auteurs ne nous ballade pas trop longtemps (un travers dans lequel ce genre de séries tombe souvent…) avant de livrer tous les secrets d’Olympus Mons !

(Série – Soleil)