Ceux là avancent dans un espace temps qui est le leur. 6 ans qu’on n’avait pas eu de nouvelles. Les rennais de Moller Plesset vont à leur rythme et se foutent du votre. Quinze ans qu’ils nous font le coup, on commence à s’habituer. Les gars ne sortent de leur labo que quand ils sont fin prêts à nous livrer un disque digne de ce nom, quitte à ce que ça ne soit qu’un EP. Rien ne semble laissé au hasard. Et vu le résultat que nous tenons entre les mains, ils ont bien raison de n’en faire qu’à leur tête. Superbe vinyle bleu marbré, jolie pochette énigmatique, insert minimal et classe. Musicalement, le groupe se montre un poil radin avec seulement 4 titres, mais la qualité est digne des meilleurs. Les amateurs de chimie quantique et de formules complexes ont sacrément évolué, simplifiant la donne, et éclaircissant le propos. Impact garanti. Leur simili noise-math-rock retrouve sa source, prenant de faux airs de blues tordu. Les arpèges de guitare, toujours techniques, se font fluides et envoutants, pendant que le chant dévoile un nouvel aspect de sa personnalité. Plus retenu, plus convaincu par ses histoires, plus profond. Et cette évolution plus enracinée leur va à ravir. Fini les cassages de cou abruptes, ces quatre morceaux vous embarquent avec eux, le propos est juste, maîtrisé, et inspiré. Juste la classe.

(EP 4 titres – In Your Bed)