Gilles est du genre geek et fan d’histoires d’extra-terrestres. Il tient même un blog sur le sujet. Du coup, ses sœurs, Chloé et Gaëlle, ont décidé de lui offrir un billet d’avion pour assister à un congrès sur les ovnis à Phoenix puis passer quelques jours ensemble à Las Vegas. Elles ont même prévu une petite halte dans le désert, en chemin, avec apparition surprise d’un ET à la clé…sauf que de derrière le rocher, ce n’est pas Gaëlle déguisée qui apparaît mais un vrai extra-terrestre venu les avertir que la Terre va bientôt être attaquée par les Douss, un peuple belliqueux. Pour les aider, il envoie une dose de fluctua-densité à l’aide de son pistolet laser vers Gilles mais manque sa cible et atteint Chloé qui voit sa structure atomique être alors totalement changée. Désormais, elle peut modifier la densité de son corps à volonté. Passer à travers les murs, s’envoler dans le ciel ou au contraire s’enfoncer dans le sol…
Cela faisait apparemment longtemps que le duo Stan et Vince et Lewis Trondheim voulaient travailler ensemble. Leur vœu se réalise enfin avec Density, récit comics prévu en 3 tomes. Seul problème : si l’on y retrouve le ton délirant habituel de Trondheim (l’extra-terrestre appartient à un peuple qui observe sans jamais intervenir mais il enfreint les lois car il veut pouvoir regarder la fin de nos feuilletons télé qu’il capte sur sa planète…), il ne montre pas ici l’inspiration qu’on lui connaît à l’accoutumée. Le scénario est en effet pour l’instant bien mince et, au final, on suit assez mollement l’évolution de l’intrigue de ce tome 1 : la rencontre avec l’extra-terrestre, la découverte de son nouveau don par Chloé, la phase d’apprentissage de ses nouvelles capacités ou le plan qu’ils mettent au point avec Marco Di Raggiro pour se défendre contre l’attaque des Douss à venir. Ceci dit, ce n’est que le tome d’ouverture. Espérons simplement que la suite nous enthousiasmera davantage.

(Série – Delcourt)