En choisissant ce nom et avec cette pochette très art brut, ce groupe annonce la couleur. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Joseph-Ferdinand Cheval, plus connu sous le nom de Facteur -c’était son métier- Cheval, est une figure légendaire de l’art brut. Considéré par ses voisins comme un doux dingue, il a en effet passé 33 ans de sa vie à construire, au XIXe siècle, un « palais idéal » puis 8 ans à bâtir son tombeau…Le groupe a dû mettre un peu moins de temps pour composer l’album mais porte tout de même bien son nom avec son math-rock-noise (pour faire court…on aurait pu accoler 3 ou 4 autres trucs encore) syncopé et souvent dissonant qui laisse une grande place à l’impro et à la folie. 6 morceaux chantés en français, avec des paroles poético-surréalistes (Carl Roosens répète « Un ver de terre trace dans la boue une parenthèse pour trois cailloux » sur le délirant (…)) bien barrés qui s’adressent aux plus aventureux d’entre vous.

(Album – Humpty Dumpty records)