Paramount Styles a beau être le nouveau projet de Scott McCloud, il n’est pourtant pas vraiment évident de savoir à quoi s’attendre tant l’ex-chanteur/guitariste de Girls Against Boys est du genre éclectique. Entre les désirs d’expérimentation de New Wet Kojak, le hardcore façon Washington DC des débuts avec Soulside, le noise-rock de Girls Against Boys et même l’électro d’Operator, notre homme s’est toujours montré touche à tout. Sans visiblement épuiser tous ses désirs musicaux si l’on en juge par la sortie de « Heaven’s Alright« , déjà le second album de Paramount Styles.
Cette fois, McCloud a visiblement eu envie de délaisser les grooves d’antan et les amplis puissants pour plus d’intimité. Du coup, c’est bien une guitare acoustique qui emmène ici les morceaux, soutenue par la batterie plutôt sobre mais bien présente du fidèle Alexis Fleisig et rejointe ici ou là par un violoncelle, des claviers ou une guitare électrique. Pour un folk-rock pas vraiment révolutionnaire mais inspiré avec ses ambiances joliment mélancoliques (comme sur « The Greatest » qui revient avec pas mal de lucidité sur les moments de gloire et peut-être aussi de « grosse tête » de Girls Against Boys), ses passages plus calmes (« Steal your Life » et son piano) et ses coups de sang comme sur le refrain du très bon « Girls of Prague » qui nous fait momentanément revivre les grandes heures de Girls vs Boys ou sur un dernier morceau, enregistré live, plus nerveux qui clôt l’album de belle façon. Et bien sûr ce chant susurré si particulier de McCloud, agréable madeleine de Proust qui a gardé tout son charme.
Honnêtement, ce « Heaven’s Alright » ne sera pas un album majeur dans la discographie de McCloud mais, bien plaisant, il permet de découvrir une nouvelle facette de sa personnalité musicale. Sans oublier que c’est clairement ce que le bonhomme a fait de mieux depuis pas mal de temps.

(Album – Cycle)