contre-culture et déviance musicale
WHITE WINE + Dr33, 12.02.18

WHITE WINE + Dr33, 12.02.18

Paris, Espace B, 12 février 2018. Pour ceux qui n’ont pas suivi, White Wine, est le dernier projet en date de Joe Haege de 31Knots, accompagné de deux teutons de Leipzig. En quelques albums, le trio a réussit à imposer son style, et se détacher du lourd passé de son...
FRUSTRATION + CRISIS, 03.02.18

FRUSTRATION + CRISIS, 03.02.18

  Il aura fallu attendre 2018*, et une Seine qui déborde, pour enfin voir réunis Frustration et une de leur références majeures (que je partage), les mythiques Crisis. Prévu à Petit Bain, le concert est finalement déplacé au Trabendo pour cause de quai inondé. Tant mieux, l’équation permettra d’accueillir une...
DE METTER NOUS PARLE DE PERSONNE

DE METTER NOUS PARLE DE PERSONNE

Chose promise chose due ! Nous vous l’annoncions dans la chronique du tome 3 de NObody…eh bien, la voici l’interview de Christian De Metter ! L’auteur de l’excellente adaptation de Shutter Island de Lehane, du western marquant Rouge comme la neige ou encore d’Au revoir là-haut, nous parle ici de son travail...
FRUSTRATION, KOMPLIKATIONS, PLOMB

FRUSTRATION, KOMPLIKATIONS, PLOMB

Samedi 2 décembre, St germain, La Clef Pour ce premier samedi du mois de décembre, la Clef nous avait invités à assister à une belle réunion de famille. Le fils, le cousin belge, et le père, soit dans l’ordre Plomb, Komplikations et Frustration. En matière de post-punk froid, le public...
En ce moment
THE CATS NEVER SLEEP  massage

THE CATS NEVER SLEEP massage

Un disque personnel puisant ses sources dans les 60’s et surtout les 70’s, avec une touche bien psyché. Ajouter une profonde admiration des sonorités krautrock et nous voilà partis 50 ans en arrière. Le phrasé est long, les titres s’étirent, les cheveux poussent, la basse tricote pendant que les guitares voyagent… le garage sixties disparait...
DEAD CROSS s/t

DEAD CROSS s/t

Eloignez les enfants ! Si l’on en juge par le squelette aux bras et jambes multiples de la pochette, Dead Cross ne semble pas nous vouloir que du bien ! Un rapide coup d’œil au line up, Dave Lombardo (Slayer, Fantomas), Justin Pearson (Retox, The Locust), Mike Crain (Retox), Mike Patton (faut-il encore le présenter ?), confirme que...
THE SCRAP DEALERS  after a thousand blows

THE SCRAP DEALERS after a thousand blows

Nouveaux venus sur le label belge Jaune Orange, The Scrap Dealers ajoutent une carte garage shoegaze au collectif. En effet, sur ce nouvel album, le groupe mélange l’énergie garage de ses débuts avec un aspect éthéré quasi psychédélique. Ajouter à cela une dérive shoegaze raffolant des mélodies pop et vous devriez comprendre où ces gars...
LIFE Popular Music

LIFE Popular Music

Popular Music: derrière ce titre en apparence plein d’ironie (que l’on retrouve également dans la croix que forment le nom du groupe et le titre de l’album sur la pochette ou les paroles), il y a tout de même un fond de vérité. Avec ces textes qui s’en prennent à l’establishment, à la société de...
MELVINS A Walk With Love And Death

MELVINS A Walk With Love And Death

Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas chroniqué un album des Melvins…Un double album en l’occurrence ! Intitulé A Walk With Love And Death, il rassemble Death, un album à part entière du groupe, et Love, la musique « composée » pour un court métrage de Jesse Nieminen également intitulé A Walk With Love And Death. Et présente,...
RAYMONDE HOWARD  s.w.e.a.t.

RAYMONDE HOWARD s.w.e.a.t.

Ce que j’aime bien chez Laetitia Fournier, aka Raymonde Howard, c’est l’aspect bricolé qui ressort de ses disques. Cette impression d’être invitée chez elle. Une guitare en boucle, à la rigueur un rythme en boite, et son chant pour enrober le tout. Rien de plus. Comme à la maison. Mais voilà, la miss sait y...
BISON BISOU bodysick

BISON BISOU bodysick

Oublions leur précédent maxi pour plonger directement dans ce premier album. Bison Bisou, comme son nom l’indique, c’est la rencontre du Bison, du post-hardcore énergétique et acéré, tendance étiquette pointue emo-math-rock, des disques de Fugazi, d’At The Drive In ou de Q and not U, avec le Bisou, le dansant, les refrains qui vont bien,...
THURSTON MOORE, 27.06.2017, Nancy, L'autre canal

THURSTON MOORE, 27.06.2017, Nancy, L’autre canal

Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu Thurston Moore sur scène. Ça datait de Sonic Youth et cela devait être en 99 ou 2000 dans le cadre d’un festival (il y avait les Beastie Boys aussi) au Zénith de Nancy. Trop longtemps. Du coup, son dernier album, Rock’n Roll Consciousness (chronique ici), souvent inspiré,...
MENISCUS Refractions

MENISCUS Refractions

« Rock ambient cinématique » : ben oui, les bios doivent rivaliser d’inventivité pour que les groupes puissent marquer leur différence et surtout éviter les étiquettes un peu lourdes à porter, comme celle de « post-rock », devenue, au fil du temps, il est vrai, plus vraiment positive. D’ailleurs on ne va pas se mentir, si on a nous-mêmes...
THURSTON MOORE Rock'n Roll Consciousness

THURSTON MOORE Rock’n Roll Consciousness

Finalement, Chelsea Light Moving n’aura été qu’un projet éphémère. Et ses surprenantes guitares plus agressives et même metal qu’une envie passagère. Car dès la longue intro d’ Exalted, on comprend que Thurston Moore est revenu à ses penchants Sonic Youthien. Là où il est le plus à l’aise en fait. Car notre homme a besoin...
PUNK A PARIS #4, Warum Joe, Last Night, 16.06.17

PUNK A PARIS #4, Warum Joe, Last Night, 16.06.17

Warum Joe, Last Night, Asphalt, Police Control, Colombey (Station Mu, Gare des Mines, Aubervilliers)   Vicious Soul nous a concocté une belle affiche pour la quatrième édition de ses soirées Punk à Paris. Warum Joe et Last Night réunis sur une même scène suffisent à nous donner envie de trainer nos guêtres du côté d’Aubervilliers....
LE SKELETON BAND  Tigre-teigne

LE SKELETON BAND Tigre-teigne

10 ans que ces squelettes propagent la bonne parole à travers toute l’Europe. Personnellement, je les découvre avec ce nouvel album sur les conseils de leur label (Head records). Et ce Tigre-Teigne (dont la pochette à été dessinée par Navette) a de faux airs de Tom Waits. On y retrouve ce blues bancale et sombre,...