Juin 1936. Francisco, un espagnol anarchiste exilé après une grève minière qui a mal tourné, a donné rendez-vous à ses copains du club d’athlétisme de Montreuil au café. Il veut leur proposer de participer aux olympiades populaires organisées chez lui, à Barcelone, pour contrer les jeux olympiques officiels qui vont avoir lieu à Berlin et...