Dès le premier riff, on sent que Fugazi a laissé une empreinte indélébile sur Stereozor, trio limougeaud dans lequel on retrouve un ex-Bushmen à la batterie, et deux ex-Heatseeker (basse+guitare/chant). Le chant rentre, plus mélodique, la guitare noisy continue sa confrontation, la basse tourne… on penserait presque à Quicksand ou Jawbox. Ce « Skudy Dank » puis...