Joann Sfar écrit (une quinzaine de pages minimum) et dessine (de 3 à 5 pages) tous les jours. Il en a besoin pour se sentir bien. Voilà qui explique pourquoi il est si prolifique. Et la sortie de Comment tu parles de ton père chez Albin Michel. Un roman qu’il a eu, peut-être encore plus...