« Le monde était une boule puante, il dévalait une pente, et moi avec » : voilà comment Evgueny Sidorov décrit ce qui l’entoure. Un monde qui se résume en fait à un camp. Car notre narrateur est un clandestin qui vit, ou plutôt survit, dans un camp de migrants de la Croix-Rouge au Danemark. Un camp où...