contre-culture et déviance musicale
Posts tagged "Maël"
NOTRE AMERIQUE Premier mouvement : Quitter l’hiver (Maël/Kris)

NOTRE AMERIQUE Premier mouvement : Quitter l’hiver (Maël/Kris)

12 novembre 1918. Alors que les cendres de la première guerre mondiale sont encore chaudes, Julien, soldat français, rencontre Max, alsacien qui a combattu du côté allemand, par hasard, sur les routes de la démobilisation. Pourtant, Max n’est pas prêt à déposer les armes ! Car il a une idée derrière la tête ! Avec ses amis...
NE UN 4 JUILLET (Kovic)

NE UN 4 JUILLET (Kovic)

« Je suis un ancien du Vietnam. J’ai rempilé une deuxième année et je me suis pris une balle en zone démilitarisée qui m’a laissé paralysé de la poitrine jusqu’aux orteils […] Puis je leur ai parlé des hôpitaux de Vétérans, de la manière inhumaine dont on y traitait les soldats rapatriés du Vietnam, leur ai...
REVENANTS (Morel/Maël)

REVENANTS (Morel/Maël)

Olivier Morel a réalisé, entre 2008 et 2011, un documentaire intitulé « L’âme en sang » dans lequel il donnait la parole à des vétérans de la guerre en Irak, revenus brisés chez eux, aux Etats-Unis, une partie de leur âme à jamais souillée par ce qu’ils ont fait ou simplement vécu là-bas. « Revenants » est en quelque...
NOTRE MERE LA GUERRE  4. Requiem (Kris/Maël)

NOTRE MERE LA GUERRE 4. Requiem (Kris/Maël)

Le lieutenant Vialatte et le commandant Janvier poursuivent leur enquête sur les meurtres, non encore élucidés, de jeunes femmes sur la ligne de front. Une visite à la mère de Jolicoeur et un aller-retour à Soulac, à la forge de Peyrac, leur permettent d’en apprendre davantage sur la vie des 2 hommes (les raisons qui...
NOTRE MERE LA GUERRE Troisième complainte (Kris/Maël)

NOTRE MERE LA GUERRE Troisième complainte (Kris/Maël)

Une troisième complainte qui nous réserve d’emblée 2 surprises de taille : si Roland Vialatte continue de raconter ses souvenirs de la grande guerre sur son lit de mort, toujours aussi régulièrement pris de brutales quintes de toux (à cause des gaz inhalés), Kris et Maël ont décidé de lui accorder un peu de vie...