En 2014, Gang, Lin Mei et les autres (5 chinoises et 2 ivoiriennes, en tout) se sont mis en grève. Car leur patron, un ivoirien, ne les payait plus. Ça n’était pas la première fois qu’il le faisait —quand on n’a pas de papiers et que l’on travaille sans être déclaré, le patron prend souvent...